Soins Animaux

Le processus de soins

Depuis son arrivée à l’infirmerie jusqu’au moment où il sera jugé prêt à être réintroduit dans son environnement naturel, l’oiseau suit un cheminement au sein du Centre, composé de trois étapes principales :

 Etape 1 – Enregistrement administratif

DSC01598– Ouverture du carton ou de la boîte, toujours munis de gants adéquats.
– Détermination de l’espèce, et dans la mesure du possible de l’âge et le sexe.
– Remplissage d’une feuille d’accueil avec les coordonnées du découvreur.
– Attribution d’une feuille de soins, qui suivra l’oiseau jusqu’à sa sortie de l’établissement.
– Entrée dans le registre informatique.

 

 

 Etape 2 – Examen initial & 1er diagnostic

 DSC04968L’oiseau est examiné avec attention afin de préciser sa « cause d’accueil » :
– Palpation des membres pour détecter une éventuelle fracture
– Examen de la cavité buccale, des yeux, de l’état général
– Recherche de plaies diverses
– Examen du comportement (recherche de traumatisme, d’imprégnation…)
– Vérification de l’état de nutrition
– Pesée de l’animal

 

 Etape 3 – Premiers Soins et nourrissage

faucon crécerelle poussinAprès l’examen, un premier diagnostic est posé et en fonction de celui-ci, on détermine les soins adaptés : pansements, fortifiants, nettoyage des plaies…

On peut alors abreuver et nourrir l’animal, en fonction de l’espèce, par exemple :
– Mixture « maison » à base de Fortol® pour les jeunes oisillons
– Pâtée pour chats et fruits pour les hérissons
– Vers de farine pour les chauves-souris

 

 Etape 4 – Transfert vers le Centre de Soins de Rosenwiller

De son arrivée au Centre Relais jusqu’à son transfert vers de Centre de Soins, les animaux sont suivis quotidiennement par les soigneurs pour le nourrissage ou les soins médicaux. 

Comme SNA ne dispose pour l’instant d’aucune structure de réhabilitation, tous les animaux accueillis sont transférés vers Rosenwiller dans l’attente de leur rétablissement et de leur relâcher.

 

Les soignants

Les opérations de chirurgie sont réalisées par des vétérinaires bénévoles, notamment le Dr  Fabrice Capber.

Les soins médicaux sont principalement apportés par les bénévoles du centre de soins, Manon (capacitaire SNA), Alexandre, Tony et Anthony, tous soigneurs animaliers de profession.

 

Des causes d’accueils variées…

 

 

  • le trafic routier pour bon nombre d’entre elles
  • les lignes à haute tension : choc frontal au niveau des pylônes, arcs électriques, câbles électriques
  • les baies vitrées : les impacts sur les baies vitrées se produisent de plus en plus souvent.
  • les fils barbelés, qui déchiquètent les muscles
  • les plombs de chasse
  • la noyade

La saison des amours est celle où les animaux se blessent le plus. Leur attention étant plutôt accaparée par l’idée de se reproduire, ils baissent la vigilance. D’autres raisons peuvent être à l’origine de l’accueil d’un animal en détresse : jeune tombé du nid, prédation, mazoutage, maladies comme le botulisme…